Les beaux livres par Francis Elzingre
Livres disponibles directement chez l'auteur (sauf "Dis Jérome") - Nous contacter par mail pour toute commande

 

Dis Jérome, c'était comment avant ?

 

Imaginez un matin, vous vous réveillez 50 ou 60 ans en arrière...

Pour certains, c'est un regard dans le rétroviseur en quête de souvenirs, pour d'autres, plus jeunes, un voyage vers l'inconnu. Cauchemar ou plaisir... voici une journée dans un passé pas si lointain. Un autre regard sur les Trente Glorieuses...

Du beau, du Bon, du Bonaldi !

Jérôme Bonaldi et Francis Elzingre revisitent les années 1950 et 1960 à leur manière.

L'incorrigible "mauvais élève" Jérôme Bonaldi balaye la nostalgie et remet les choses au point. Francis Elzingre, collectionneur fou, lui emboîte le pas avec pas moins de 1 000 documents et photos inédites pour un résultat graphique sans précédent.



La Saga Vin du Postillon

(117 pages, format 22x30) - 2016

Textes et photos : Francis Elzingre
Avec la collection de Daniel Lamartine
Les archives et la complicité d'Olivier et Michel Combastet et la participation du groupe Castel.

Ce livre n'est pas en vente au grand public, mais peut être obtenu pour la somme de 30 euros + 5 euros de port en Mondial Relay..
Nous contacter pour l'obtenir
Attention série limitée, il en reste 10 exemplaires (au 14/05/2017).

Bonux, la lessive aux 1000 cadeaux

Broché : 175 pages / Editeur : Editions Du May (7 octobre 2009)

17 euros + port : 5 euros en Mondial Relay

Quelle relation entre des boutons de manchette, le paquebot France, une Simca Versailles, un sifflet à roulette, une jeep Willis, un peigne, ou un camion benne ? Rien à priori, sauf qu'à un moment, ces objets ou leur reproduction se sont retrouvés dans un paquet de lessive. Une lessive qui va révolutionner le monde de la communication. Pratiquement sans publicité, uniquement grâce à une idée de génie, Bonux va devenir un phénomène de société. 50 ans après sa naissance, la marque Bonux, associée au mot "cadeau" continue à faire ressurgir du fond de la mémoire des moments privilégiés de l'enfance. Plonger la main dans la poudre blanche pour en ressortir un petit sachet mystérieux. L'ouverture précipitée du paquet, l'odeur de la lessive, la déception ou la satisfaction due à la découverte du contenu, trois générations d'enfants ont vécu cet instant magique. Exception française, Bonux, la lessive aux 1000 cadeaux, fait partie du patrimoine culturel, qu'on le veuille ou non. Pour preuve un paquet exposé sous vitrine au musée de la publicité à Paris attira, le temps d'une exposition, les regards attendris des visiteurs.

Objets publicitaires des sodas
et jus de fruits français

Relié : 191 pages / Editeur : Editions Du May; (26 mars 2003)

10 euros + port : 5 euros en Mondial Relay

Si on vous dis Pschitt, Pam Pam, Vittel Délices, Orangina, Vérigoud, des images de votre jeunesse vont réapparaître devant vos yeux. La fête du village, les flonflons du bal du 14 juillet, la table des buvettes en fer sous le parasol publicitaire, le bistrots du quartier ou l'on donnait rendez vous aux filles, les yé-yé, les booms de nos 20 ans, les vinyles que l'on écoutait, entre copines, sur le Teppaz en claquant des doigts. Loin des parents, à la sortie des périodes sombres de l'histoire, les adolescents des années 50 s'approprieront sodas et jus de fruits qui contribueront, à leur manière, à la libération de mœurs. Depuis le début du siècle, en France des artisans limonadiers, brasseurs ou vignerons on élaborés de savants mélanges d'eau, de plantes, de fruits et de sucre, afin de ravir nos palais. La grande vogue, aura son apogée entre 1955 et 1965 et une multitude d'objets publicitaires vont accompagner chaque boisson. Des grands noms de l'affiche seront invités à faire connaître sur les murs les charmes et qualités de ces produits.